header_carnet_parentalite_responsab_soutien

A l'heure où les familles éclatent, où les parents semblent en difficulté, cherchant des repères et des points d'appui tout autour d'eux, les institutions ont peut-être plus que jamais un rôle à jouer.

Ainsi, quasiment dans le même temps, la notion de parentalité s'invite dans les textes de loi.

soutien_parentalite

Réforme de la loi de 65: responsabilisation des parents

Au niveau fédéral, Laurette Onkelinx, Ministre de la Justice, prévoit dans sa prochaine réforme de la loi de 65 sur la protection de la jeunesse une série de mesures visant la "responsabilisation" des parents de mineurs délinquants. Avec en particulier une mesure qui devrait faire couler beaucoup d'encre: les stages parentaux. A savoir des stages imposés par le juge aux parents jugés « démissionnaires » afin de leur apprendre à être des parents responsables. Dans le texte on parle de « donner aux parents les moyens de (ré)instaurer une autorité parentale positive au sein de la cellule familiale ».

Un décret sur le soutien à la parentalité

De son côté, Catherine Fonck, Ministre de l'enfance et de l'aide à la jeunesse en Communauté française, prépare un décret consacré au soutien à la parentalité. L'objectif est triple: réaliser un inventaire des pratiques existantes, identifier les besoins à couvrir et définir très concrètement le champ d'action du soutien à la parentalité. Le chantier est de taille et sa finalisation est prévue pour la fin de cette année 2005.

Nous avons rencontré Catherine Fonck pour en savoir un peu plus sur ses intentions à ce sujet...

 

fonck_01 fonck_02 fonck_03
La famille, premier rôle éducationnel Définir les besoins Le champ du soutien
à la parentalité

 

Centres de jour : un espace pour souffler et dépasser la crise

Dans le secteur de l'aide à la jeunesse, nombreuses sont les institutions qui aident non seulement les jeunes mais aussi leurs parents. Ainsi les Centres de jour, des services peu connus du grand public, font un travail exemplaire à cet égard.

Les Centres de jour accueillent ainsi des jeunes de 6 à 18 ans en difficultés après l'école, pendant les week-ends, les vacances. Ils permettent par la même occasion aux parents de souffler un peu et avec leur aide, de chercher ce qui a pu déclencher le mal être du jeune. Un travail spécifique de soutien aux parents, sans les juger, sans les culpabiliser, et en partant du principe que les parents ont en eux les armes pour dépasser la crise.

Reportage à Namur, au Palan, l'un des trois Centres de jour existants en Communauté française.

 

centre_jour_01 centre_jour_03 centre_jour_02
Dépasser
le temps de crise
Un partenariat
avec les parents
Stages parentaux
en question