header_carnet_parole_parentalite

1. Typologie du travail en réseau

Par Jacqueline Fastrès, Magazine Intermag, 2009

Nous avons publié dans Intermag plusieurs analyses sur la question du travail en réseau dans des aspects divers : méthodologie, questions d’évaluation, analyse à posteriori de mécanismes et de leurs conséquences, etc.

Cette fois, nous proposons une typologie du travail en réseau. En effet, sous le même vocable se cachent des réalités très différentes. Les mêmes services, avec les mêmes partenaires, passent par des types de réseaux différents, sans même s’en apercevoir parfois, et, là même où cela fonctionnait au départ, essuient parfois des échecs dont ils déterminent mal l’origine. Or, le cadre d’opportunité, les modes de fonctionnement, les enjeux, les rythmes, les investissements à consentir sont différents d’un réseau à l’autre. Nous avons donc tenté de systématiser les indicateurs qui permettrent d’appréhender «dans quel jeu on joue», en fonction du centre de gravité qui régit le réseau.

  • Pour une typologie du travail en réseau
  • Les réseaux ayant pour centre de gravité les bénéficiaires et les prises en charge
  • Les réseaux ayant pour centre de gravité la réflexion sur les pratiques et les problématiques
  • Les réseaux ayant pour centre de gravité l’action / les actions

2. Pistes d'action au départ des constats et recommandations des familles

Outil récapitulatif

Cet outil est calqué sur la structure du PV du focus group des familles. Il en reprend les items, point par point, et permet aux services de lister, concernant ces items, les mesures qui sont déjà prises, ce qui est à faire ou ce qui est à relayer, en gardant bien à l'esprit que ce qui est recherché, c'est un moyen de mieux entendre les familles.

Les questions concernant le capital économique

Tenir compte du poids symbolique de la chute financière et des comportements qu'elle implique.
Clarifier l'accès aux moyens de défense (avocat, copies, etc.).
Se questionner sur la pertinence des critères, au niveau économique, sur lesquels se basent les services et les mandants (frigo vide, nombre de chambres, etc)

Ce qui existe déjà Ce qui est à faire ou possible A relayer
     

Les questions concernant le capital social

Sortir du centrisme de classe (point de vue classe moyenne) et tenir compte des caractéristiques de la classe populaire.
Tenir compte de l'isolement social des gens et du fait qu'ils ont besoin d'être soutenus.
Ne pas tenir les personnes pour responsables de tous les problèmes de leur entourage (syndrome tache d'encre).
Ne pas laisser au seul hasard le soin de trouver de l'aide.

Ce qui existe déjà Ce qui est à faire ou possible A relayer
     

Les questions concernant le capital culturel

Différencier difficultés d'expression et incompétences parentales.
Réduire les problèmes de jargon.
Réduire les difficultés d'accès aux sources : coût, mais aussi accès et compréhension (la Joconde)

Ce qui existe déjà Ce qui est à faire ou possible A relayer
     

Questions concernant le capital symbolique

Tenir compte de la fierté des gens, surtout dans une " carrière " de difficultés cumulées.
Tenir compte des mouvements de balancier (prostration/excitation).
Eviter le phénomène du " looping " : ne pas enfoncer davantage la personne parce qu'elle a eu une réaction jugée inappropriée, mais qui était pour elle la seule possible.
Casser la chaîne sans fin, éviter la perte irrécupérable de l'image, éviter l'étiquetage à vie.
Importance de la réparation symbolique : qu'est-ce qui est mis en place quand on ferme le dossier ?

Ce qui existe déjà Ce qui est à faire ou possible A relayer
     

Questions concernant les paradoxes

Quid du fonctionnement différent des SAJ ? Des déléguées ?
Quelle appréciation du danger ?
Instance de recours
Accès à l'article 37
Choisir son intervenant, est-ce possible ?
Avoir copie du dossier, est-ce possible ?

Ce qui existe déjà Ce qui est à faire ou possible A relayer