header_carnet_carrefour_jeunesse

Carrefour Jeunesse de Charleroi - Une action communautaire sur la circulation de l'information

Une Journée de réflexion

Quelle communication entre les partenaires?
Quels échanges d'informations? A qui? Pourquoi et comment?

11 octobre 2007, à Charleroi , les acteurs du monde judiciaire au niveau de la jeunesse et du monde social se rencontraient lors d'une journée de réflexion. Juges, avocats, membres du parquet et du barreau pouvaient donc échanger avec les acteurs du monde social, tels que les membres des SAJ, SPJ, des services privés mandatés ou non. Ces deux mondes sont en effet amenés à travailler ensemble pour veiller à l'intérêt du jeune mais ce n'est pas toujours facile, la logique sociale et la logique judiciaire sont souvent éloignées.

Lors de différentes rencontres entre les partenaires au sein du Carrefour Jeunesse, il est vite apparu opportun d'organiser une journée de réflexion ouverte à tous les acteurs concernés.

Trois thèmes étaient au programme de cette journée : l'échange d'informations entre SAJ et Parquet; la problématique de l'aide contrainte et de l'aide sociale, deux réalités difficiles à concilier; et enfin la question du rôle de l'avocat du mineur, encore trop souvent méconnu notamment aux yeux des services privés. Mais c'est aussi la passation d'informations entre services privés et avocats qui a été abordée. Un débat qui a suscité beaucoup de remous. L'avocat a-t-il accès aux rapports des services privés? Rien dans la loi ne l'oblige ou l'en empêche, un flou juridique donc qui ouvre la porte à des pratiques très différentes selon le bon vouloir de chacun. Les participants à cette journée se sont accordés pour dire que cette question, sans nul doute, devra être traitée rapidement en profondeur, tout comme les autres questions soulevées lors de cette journée. Des avancées donc mais encore beaucoup de travail!

Un DVD pour expliquer le rôle de l'avocat du mineur

Le rôle de l'avocat du mineur est souvent méconnu et complexe à expliquer. Pour remédier à cela, le Carrefour Jeunesse de Charleroi a produit un film de sensibilisation et d'information. En quelques minutes, les raisons pour lesquelles un jeune peut faire appel à un avocat, les questions du secret professionnel, du coût de l'avocat ou encore de l'audience face au juge sont ainsi expliquées aux jeunes.