header_champ_culturel


Le 30 septembre 2022, le mouvement d’éducation permanente Présence et Action Culturelle (PAC) a organisé au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles une mise en débat des rapports entre économie et culture. Le titre de la journée donnait un bon écho de ce qui a été perçu et vécu pendant la crise sanitaire : « Faire l’économie de la culture ? ».


Une table ronde a donné la parole à des artistes de terrain et des ateliers ont mis le focus sur la thématique du statut d’artiste, d’une part et des inégalités de genre dans le domaine de la culture, d’autre part.

En liminaire, Jean-Gilles Lowies a fait le point sur l’histoire, les enjeux et perspectives des financements des politiques culturelles ; Jean Blairon a proposé une analyse institutionnelle et politique des articulations entre économies et cultures, en soulignant d’emblée la pluralité inhérente aux deux termes et, par voie de conséquence, les espaces de choix qui les traversent. C’est un développement de son intervention que nous proposons ici.

PAC a par ailleurs consacré le n° 57 de ses Cahiers de l’éducation permanente aux questions débattues dans cette journée ; on peut se le procurer via le site https://www.pac-g.be/